Souvenir, souvenir...

L'AQUARIUM A CHANSONS

(1979.1980.1981.1982..1983)

 

A l'époque je fais beaucoup d'antenne, j'ai donc l'habitude des interviews; mais le jour ou je reçois Glenmor je suis dans mes petits souliers ... A vrai dire le bonhomme me fait un peu peur ! A raison – car souvent jugé persona non grata – je le sais en effet suspicieux et capable de grosses colères vis-à-vis des médias. Et j'ai aussi en mémoire certains de ses hauts faits que l'on m'a rapportés, liés à cette fameuse époque où, à ses tout débuts, il arpentait pionnier solitaire et révolté les routes de Bretagne, chantant çà et là dans quelques cabarets bretons qui devaient se souvenir de son passage !... Il m'arrive donc précédé de sa légende, vraie ou fausse. Je ne suis pas familier de ses chansons dont l'univers musical m'est assez éloigné, mais son écriture poétique, son engagement et d'une manière générale sa dimension artistique m'impressionnent. Je ne me fais pas d'illusion, je ne crois pas qu'il écoute mes émissions. Mais il a accepté mon invitation ... Passé un contact assez froid, il s'avère en fait courtois, affable même. Nous nous apprivoisons lentement, mais sûrement. Je suis soulagé, je vais mieux ... et l'émission se passe très bien, entre nous c'est réellement une rencontre.                             

 

Pour éviter d'avoir à encenser bêtement la nouvelle production de chacun de mes invités (alors que mes goûts personnels ne m'y portaient pas toujours), je l'avais construite autour d'un certain nombre de séquences imaginées davantage pour découvrir leurs goûts musicaux et plus généralement leur personnalité. Il y avait notamment une séquence dans laquelle je proposais à chacun d'improviser un texte à partir de ce que leur inspirait une musique que je leur proposais, et qu'ils découvraient en direct (je la choisissais a priori très évocatrice, mais pas forcément proche de leurs univers musicaux supposés) : à chacun de délirer, free style…

                                                                                                                                        

 

J'ai choisi ce jour-là le groupe de Terj Rypdal, un bassiste norvégien apparenté à l'univers du jazz-rock, créateur de climats musicaux très typés. L'exercice est court, une grosse minute, selon l'inspiration (je ne suis pas sadique !), mais il est révélateur. C'est à chaque fois un régal de tester l'imaginaire de mes invités. Je n'ai pas le souvenir d'une séquence ratée ce jour-là. Mais je serais pourtant curieux de réécouter la séquence ! Comment Glenmor a-t-il bien pu se prêter au jeu sur du Terj Rypdal ? Hélas toutes ces bandes, tous ces entretiens radiophoniques  ont disparu ... Je n'ai jamais recroisé Glenmor, l'émission reste pour moi un souvenir fort. Comme pour SEXTANT, j'ai cent souvenirs de l'AQUARIUM À CHANSONS ! Ainsi l'émission consacrée au nouvel album du groupe Djiboutjep (chants de marins), un lendemain de réveillon ! Aucun des joyeux drilles n'avait dormi et qu'elle ne fut pas ma surprise de les voir entrer en chantant dans le studio à 11 heures, avec bourriche d'huitres et bouteilles de muscadet ! que nous dégustâmes en direct. Sacré moment, aussi ...