RADIO

 

Je débute en 1976 comme animateur-producteur artistique à RADIO ARMORIQUE. C'est une radio de service public dépendante de FR3 puis de France 3 et enfin de Radio France. Relayant France Inter, Radio Armorique émet alors en modulation de fréquence sur un très large territoire, chaque matin de 7h à 7h45 et de 9h à 12h30. C'est une radio régionale. Les radios « libres » n’existent pas encore, pas plus que les radios locales départementalisées de Radio France qui naîtront, comme elles, quelques années plus tard. A cette époque l'équipe de Radio Armorique est constituée d'une dizaine d'animateurs-producteurs : Anne-Marine, Maëtte Chantrel, Catherine Ceylac, Laurence Guéguen, Michel Hanich, Pierre Ménoret (responsable d’antenne), Yves Philippe, Christian Rolland, Maryvonne Roué, Jeanine Sanson, auxquels s'ajoutent des chroniqueurs ponctuels.

 

J’y anime SEXTANT (qui deviendra TEMPO) de 1976 à 1983, un magazine musical pop à la programmation très éclectique (rock, jazz-rock, folk, blues, etc). Surtout, j’y accueille les groupes dont tout un tissu d’associations locales organisent alors en pionnières à la fois les concerts et montent les premiers grands festivals (Elixir, Transmusicales, etc). La Bretagne joue alors un rôle majeur dans l'éclosion des concerts rocks en France, à travers ce tissu associatif très actif.         

 

Sextant reçoit ainsi près de 200 groupes français en 7 ans  (Ange, Art Zoïd, Factory, les Dogs, Ganafoul, Little Bob Story, Magma, Potemkine, Starshooter, Téléphone, Trust, etc), mais aussi toute une mouvance de chanson française associée à l'univers rock (Alain Bashung, Bill Deraime, Jean-Patrick Capdevielle, Charlélie Couture, Etienne Daho, Jacques Higelin, Albert Marcoeur, Bernard Lavilliers, etc). L’émission accueille aussi naturellement l’essentiel des groupes appartenant au rock « breton » (Marquis de Sade, Complot Brunswick, Les Nus, Frakture, Octobre, Ubik, Sax Pustuls, Storlok, Unlimited Blues Time, etc). Plus occasionnellement j'y reçois aussi des artistes internationaux de passage en Bretagne (Luther Allison, Sugar Blue, Donovan, Murray Head,  Doc et Merle Watson, Sonny Terry et Brownie Mc Gee, etc)

 

Assez vite, parallèlement à Sextant, j’anime d’autres émissions dont L'AQUARIUM A CHANSONS (1979 à 1983) consacrée à la très riche actualité discographique de la première « vague celte » (de Glenmor à Alan Stivell, en passant par Gilles Servat, Dan Ar Braz, les Tri Yann, Gwendal, mais aussi Annkrist, Claude Besson, Roland Becker, Cabestan, Louis Capart, Gérard Ducos, Djiboutjep, Gérard Delahaye, Patrik Ewen, Melaine Favennec, Manu Lanhuel, Maripol, Kristen Nogues, Storlok, etc). 

Dans une moindre mesure je réussis un temps à produire également JAZZ CÔTE OUEST (1978.1979.1980.1981) consacré au même phénomène touchant le jazz breton, le jazz "de Bretagne" ... Kan Digor, Jazz Unity, Four or Five, Bertrand Renaudin, etc. Il s'agissait là, bien sûr, moins de rendre compte d'un courant spécifique de jazz "breton" que de la vitalité non négligeable des groupes de jazz ici aussi. Le jazz bénéficiant du contexte général d'engouement pour la musique. Et d'une manière générale l'émission fut curieuse de toute forme d'inspiration bretonne ou celtique dans le jazz français et international, de François Tusques à Henri Texier, en passant par Horace Silver .  

 
 

Durant ces années-radio une complicité particulière me lie à un autre animateur-producteur de Radio Armorique, Christian Rolland, ensemble nous produisons et animons TOPO (1979.1980) qui deviendra PATCHWORK (1980.1981.1982.1983) : un magazine éclectique (voyages, bd, fanzines, cinéma, rock), également en prise directe avec le bouillonnement associatif et culturel de ces années charnières. L'émission accueille de nombreux invités en studio en liaison avec ses thématiques et mêle reportages et chroniques diverses (polar, science-fiction, etc).  Ensemble nous co-animons aussi quelques émissions dites « spéciales », ainsi  une série de reportages sur LES BRETONS DE NEW-YORK (1982) ou des retransmissions de concerts : Alan Stivell à Bobino (1981) ou les Tri Yann à l'Olympia (1981).

Comme les autres animateurs de Radio Armorique, j'assure aussi en alternance le MAGAZINE ARTISTIQUE (magazine généraliste quotidien sur l'actualité culturelle de la région) et plus ponctuellement des émissions de rencontres avec des chanteurs, que je reçois en studio (Gilbert Bécaud, Robert Charlebois, Maxime Leforestier, Nicolas Peyrac, etc).

 

Par ailleurs, en marge de ces activités sur Radio Armorique, je collabore régulièrement avec l’organisme de formation RADIO ANIMATION PÊCHE (1978.1979.1980.1981.1982.1983), en participant à la conception et l’animation de cassettes audio à caractère informatif et distractif : des cassettes destinées aux marins en mer, que nous enregistrons dans les studios de Radio Armorique.

 

Je quitte la station Radio Armorique fin 1983, pour animer cette fois sur la télévision régionale France 3 Ouest, le magazine hebdomadaire de l’actualité artistique et culturelle A L'AFFICHE (1984.1985.1986).