Souvenir, souvenir...

MARDI SOIR (1996,1997)

GENS D'OUEST (1997 à 1999)

 

Juillet 1999. Je suis en vacances en Ecosse. La rentrée approchant, j'attends une réunion de production pour préparer  la reprise de l'émission. Ma femme et moi venons de visiter un "charmant" petit cimetière arboré, descendant en pente douce vers un lac. Un "vrai" cimetière pensons-nous, un lieu propice au recueillement qui vous ferait presque amoindrir l'idée de mourir un jour si on avait l'assurance d'une telle paix éternelle dans un tel cadre ! C'est un peu idiot, bien sûr, mais nos cimetières relégués si souvent en bordure des villes sont parfois si peu emprunts de solennité, juste fonctionnels et souvent bruyants, qu'une telle idée peut vous passer fugitivement par la tête. Nous sommes à peine repartis en voiture quand mon portable sonne : on m'annonce le décès brutal de Christian, victime d'une rupture d'anévrisme. C'est un choc énorme. La situation est troublante. Beaucoup de choses se bousculent dans ma tête, notre passé et notre compagnonnage. Je n'aurai pas la possibilité matérielle de rentrer à temps en Bretagne pour ses obsèques. Un temps je vis mal mon éloignement, mon absence. Puis l'Ecosse et la sauvagerie des paysages de sa côte m'aident à prendre lentement la mesure de la disparition de Christian. Le grand romancier américain John Steinbeck ne parle-t-il pas de "la consolation du paysage " ? ...