Suzy Solidor, un étrange destin

En savoir plus

Chanteuse célèbre en son temps, Suzy Solidor fut aussi comédienne, actrice, romancière, modèle des photographes et surtout des peintres. A travers plus de deux cents portraits la représentant (Léonard Foujita, Kees Van Dongen, Tempara de Lempika, Marie Laurencin, etc), elle est sans doute un cas dans l’histoire de la peinture : celui d'un modèle unique peint sur plus de cinquante ans par des gens aussi différents que Jean-Gabriel Domergue dans les années 20 et Francis Bacon dans les années 60 ! Grâce au Château Musée de Cagnes-sur-Mer, auquel elle fit une donation vers la fin de sa vie, ces tableaux sont au cœur du film.                                                 

 

Durant toute sa vie Suzy Solidor fut aussi la tenancière de cabarets réputés où se cotoyèrent des personnalités de tous horizons venus du monde des arts, du spectacle et de la politique. Elle était l’amie de toutes et de tous : de  Mistinguett à Lauren Bacall en passant par Josephine Baker ou Marlène Dietrich, de Francis Carco à Georges Simenon en passant par Jean Cocteau ou Joseph Kessel ! Et – par-delà les scènes des plus grands music-halls et les tournées internationales, par-delà les disques, la radio et même la télévision (elle fut la première chanteuse à être "télévisionnée") –, ses cabarets furent le lieu privilégié de son expression artistique. Elle s'y produisait au milieu de ses tableaux et y règnait, souveraine et envoûtante, avec un répertoire de poèmes, de chansons de mer et des chansons d’amour on ne peut plus sensuelles, voire érotiques. Avec un sens aigu de la découverte elle y chanta aussi Brassens et Ferré, y fit débuter Charles Trénet et travailla avec la pianiste-compositrice Marguerite Monnot avant que celle-ci ne s’associe à Edith Piaf, une rivale ...     

 

Si elle représenta en son temps la modernité et la liberté de la Femme, elle n'était pas pour autant une militante,mais juste une femme sans tabou et prodigieusement libre. Interrogée à ce sujet elle se contenta d’affirmer - avec le sens de la formule dont elle était coutumière - une simple "solidorité" féminine …           

 

Sans désir militant de réhabiliter à tout prix une chanteuse oubliée, c’est davantage son histoire que j’ai voulu raconter. Car L’histoire de Suzy Solidor est étonnante à plus d'un titre.  

 

En résumé, pour moi, Suzy Solidor est la preuve du bon mot de Jamel Debbouze : "Tu n’as aucune chance, saisis-là ! ". Rien ne prédestinait en effet la petite bretonne de St Malo, née avec le siècle en 1900 - pauvre et bâtarde, mais descendante du corsaire Surcouf ! - au chemin qu’elle fit à travers une vie, c’est vrai, assez mouvementée. Mais elle sut pourtant saisir sa chance avec intelligence et fit un pied de nez au destin. Cela dit, je n’ai pas d’estime particulière pour la personne – fort égocentrique je crois et avec quelques parts d’ombre, notamment son comportement pendant l’occupation allemande – mais comme beaucoup je suis intéressé par l’indéniable artiste qu'elle fut et je suis intrigué par le personnage qu’elle se construisit .                                        

 

Jean-François Kahn - un des intervenants du film - résume assez bien les choses : " Au-delà d’une chanteuse, c’est un monument incomparable ; rien ne ressemble et n’a ressemblé à ce qu’a été Suzy Solidor "

Fiche Technique

Titre Suzy Solidor, un étrange destin

Genre Documentaire de Création

Durée 52 mn

Année de Production 2006

Coproduction Aligal Production / France Télévisions

Avec le soutien de CNC / Région Bretagne

 

Production Jean-François Aumaître / Marie-Claire Thouault

 

Réalisation Alain Gallet

 

Image Patrick Soquet Son Philippe Virlois  

Lumière  Jocelyn Raoult / Olivier Boidin Infographie Christine Mousset

Montage Jean-Patrice Rouillé Mixage Pascal Coulombier

 

Commentaire  Alain Gallet  

Lu par Alain Gallet

Intervenants

Christine Bard (historienne)

   auteur de "Les Garçonnes, modes et fantasmes des Années Folles"

Hélène Hazéra (productrice France Culture)

Karine Jay (conservateur, Bibliothèque Boulogne-sur-Mer)

   auteur de "Suzy Solidor, portrait(s) d'uneartiste à la frange dorée de l"Art"

Jean-François Kahn (journaliste)

Jeanine Rémignard (pianiste de Suzy Solidor)

Pierre Saka (auteur-parolier)

   auteur de "La chanson française, des origines à nos jours"

Charles Zalber (galeriste, ami de Suzy Solidor)

DVD

DVD Suzy Solidor - Alain Gallet

Disponible chez 

Aligal production

21 rue Moreau de Jones, 35000 Rennes

Tel  02 23 20 70 70   Mail contact@aligal.com

Boutique en ligne  www.aligal.com